Triton alpestre
Ichthyosaura alpestris

Bild
Bergmolch auf Asphalt
biologie
Biologie
menschtier
Homme & Animal
tipps
Conseils
galerie
Galerie
karte
Carte
Biologie

Le triton alpestre fait souvent son apparition vers la fin du mois de février dans les plans d’eau pendant la période de ponte de la grenouille rousse, dont il apprécie les œufs. Pendant la parade nuptiale aquatique, le mâle met sa queue sur le côté, et en la faisant onduler, il envoie son odeur vers la femelle. La femelle utilise son cloaque pour ramasser un paquet de sperme, libéré par le mâle. Après quelques jours, 100-600 œufs sont déposés individuellement sur les feuilles de plantes aquatiques et d'herbes, qui sont ensuite repliées avec les pattes arrière. Les larves, équipées de branchies latérales situées derrière la tête, sont prédatrices. Dans les eaux fraîches, elles peuvent occasionnellement hiverner. Les tritons adultes sont également prédateurs et se tiennent généralement dans l'eau jusqu'en juin, puis volontiers sur la terre ferme à proximité immédiate. À noter qu’en dehors de la période de reproduction, la livrée du mâle est plus discrète et ressemble à celle de la femelle. Le triton hiberne dans des crevasses sur les rives et sous des tas de feuilles mortes, de branches et de pierres.

Signes distinctifs

Ventre orange vif sans taches foncées, au contraire de toutes les autres espèces de tritons. Dos : les femelles ont des taches marbrées foncées, les mâles sont gris-bleu à noirâtre. Mâles et femelles ont tous deux une bande latérale blanchâtre, ponctuée de noir sur le côté du corps.

Appartient à
Physique

Mâles jusqu'à 8 cm, femelles jusqu'à 12 cm.

Confusions possibles

Le triton crêté, le triton palmé et le triton lobé se distinguent facilement du triton alpestre par leur ventre tacheté. Le ventre jaune-orange du triton alpestre pourrait être confondu avec celui de la salamandre tachetée, mais un triton alpestre n'a jamais de taches jaunes sur le dos.

Degré de menace

Non menacé

Période d’activité

Fin février - mi-octobre

Homme & animal
Menaces
  • Perte d'habitat : Le drainage et les constructions peuvent détruire d’importants sites pour les tritons.
  • Pollution des plans d'eau : comme presque tous les amphibiens, le triton alpestre est tributaire de plans d’eau propres pour une reproduction réussie.
  • Introduction de poissons dans les étangs à tritons existants : Les tritons alpestres évitent les eaux poissonneuses, car les poissons sont des prédateurs pour les larves et les adultes.
  • Herbicides et pesticides : en raison de leur peau fine et très perméable, les amphibiens sont particulièrement sensibles aux pesticides et aux herbicides.
  • Trafic routier et bouches d’égout : même si leur migration vers les plans d’eau est relativement courte, le franchissement des routes est un danger majeur pour les tritons alpestres. Les bouches d’égout sans aide à la sortie sont souvent des pièges mortels.
Mesures de soutien
Habitat des étangs de jardin

Les tritons alpestres colonisent de nouvelles étendues d'eau avec une rapidité étonnante. Apparemment, ils arrivent à sentir l'odeur des algues. Leur préférence va aux étangs de jardin et des petits plans d'eau proches de l’état naturel. Il convient de faire attention à ne pas introduire de poissons dans ces eaux. Le triton alpestre aime se reproduire dans des eaux riches en plantes, mais se débrouille aussi bien s’il y a moins de végétation. Le plan d'eau doit avoir des berges aussi plates que possibles et ne pas être trop profond (50cm-1m). A la campagne, il arrive que des tritons élisent domicile dans des fontaines, ce qui leur a valu le nom populaire de « garde-fontaine ».

Les sites hivernaux

Les cachettes humides près de l'eau offrent aux tritons la protection nécessaire contre les prédateurs, mais servent également de sites d'hibernation. Des planches posées sur le sol, des tas de bois ou des tas de feuilles et de branches sont des cachettes idéales.

Conseils
Le glouton de l'étang

Les tritons alpestres se trouvent dans divers plans d'eau, mais comme la plupart des amphibiens, ils évitent les eaux poissonneuses. Les étangs de jardin semblent être particulièrement attractifs pour cette espèce. Les grandes densités de tritons alpestres ne sont pourtant souvent pas bien accueillies par les propriétaires d’étangs de jardin, car ils mangent volontiers les œufs de grenouilles (en particulier de grenouille rousse). Il s'agit toutefois d'un cycle naturel qui se régule lui-même ; la voracité des tritons est compensée par le grand nombre d’œufs pondus par les grenouilles. Ainsi, quelques grenouilles survivent chaque année et pondent à nouveau leurs œufs dans ce même étang l'année suivante. Dans les étendues d'eau semi-naturelles et plus grandes situées près des forêts, la grenouille rousse semble être plus compétitive. À la fin de l'automne ou en hiver, on trouve souvent des tritons alpestres sous du bois mort, des planches et des dalles de pierre, où ils continuent à se nourrir durant l’automne avant d’hiverner.

Signes de reproduction

Les œufs de triton sont collés individuellement à la végétation aquatique et ne peuvent donc être vus qu'avec un œil entraîné et avec de la patience. Les larves de triton alpestre, en revanche, peuvent être facilement observées dans l'étang au début de l'été, en particulier dans les eaux peu profondes des rives. Comme toutes les larves de triton, elles ont des branchies externes qui sont clairement visibles à l’arrière de la tête.

Safari triton, astuces

Les tritons mènent une vie terrestre plutôt discrète et nocturne. En période de reproduction ils sont dans les étangs. C’est là qu’on a le plus de chance de les observer entre fin-février et mi-juin. Durant cette période, ils sont actifs le jour, c’est là qu’il est possible de les voir sur les bords en eau peu profonde ou lorsqu’ils font surface pour prendre un bol d’air. Il est aussi possible de les observer en migration à la lueur d’une lampe de poche.

Larve de triton alpestre avec branchies bien visibles
Les œufs de triton sont attachés individuellement à la végétation aquatique.
Galerie
Für diese Tierart wurden noch keine Bilder hochgeladen.
Carte
La représentation des lieux d'observation se fait avec Google Maps.
Ce n'est cependant que possible, si vous donnez votre accord à la déclaration de confidentialité.
Pour ce faire, cliquez dans la barre bleue ci-dessous sur "j'accepte" et actualisez ensuite le navigateur.